Rassemblement des informations principales sur les parties que je maîtrise.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guide général de Nékhéara

Aller en bas 
AuteurMessage
Hadrios



Messages : 76
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Guide général de Nékhéara   Mar 2 Oct - 22:43

La carte du Sultanat
Le Divin-Sultanat de Nékhéara

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrios



Messages : 76
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Re: Guide général de Nékhéara   Mar 2 Oct - 22:49

L’ORGANISATION POLITIQUE

Le Sultan

Le Sultan est le dirigeant suprême du Sultanat de Nékhéara, à l’ouest du continent de Brana. Il est le garant de l’ordre au sein du royaume et de l’intégrité de celui-ci vis-à-vis des puissances extérieures. Il est donc celui qui va pouvoir guider la nation vers la réussite, et sera jugé sur sa mission au moment de sa mort par les Divins Adorateurs.

Le Sultan a perdu depuis longtemps son aura divine. Il est à présent un monarque régnant sur des terres et un peuple, plutôt qu’un élu validé par les dieux pour présider au destin des vivants et des morts de Nékhéara. Son pouvoir est cependant considérable, sachant que tout ce qui a trait à Nékhéara est en sa possession légitime, et revient de droit à ses héritiers à moins que les Adorateurs en décident autrement. Tous les Sultans reçoivent des funérailles de haut rang, bien souvent dans des monuments imposants. Tous, cependant ne bénéficient pas d’une résurrection, car celle-ci passe par une décision des Divins-Adorateurs.

La dynastie Cordounide régnant actuellement sur le Delta de Waneset, la capitale du sultanat, n’a pas toujours été à la tête de Nékhéara. Le sultanat a en effet plusieurs fois changé de dynastie, et a ainsi vu son système politique s’adapter aux volontés et origines de ces dernières. Les Cordounides, comme les Taharides et les Mutazilides sont originaires des régions arides et guerrières au sud de Nékhéara et ont pris le pouvoir alors que la précédente dynastie était plongée dans la décadence. On se situe ainsi aujourd’hui à l’aube de la 17ème dynastie de Nékhéara.

Les Cordounides vouent un culte étendu à Rashaken, le Dieu-Roi, que l’on dit né des sables pour édifier des villes-palais et gouverner le monde. Le Sultan Hishama, fils du premier Sultan de la 17ème dynastie, est un guerrier réputé doué de surcroît dans les affaires politiques. Le peuple a confiance en lui, mais l’on murmure que la noblesse et certains Adorateurs seraient encore méfiants à son encontre.

Les Divins-Adorateurs

Les Divins-Adorateurs représentent tous en premier lieu l’un des douze Réincarné, les divinités de la mort du Sultanat. Ils sont au Sultanat à la tête du culte d’un Réincarné, ce qui leur procure un prestige considérable et une position importante dans la politique du Sultanat.

Les Divins-Adorateurs comptent dans leur attribution la charge de sanctifier les Monuments funéraires royaux, d’accorder la vie au-delà de la mort aux personnes d’exception, de juger les succès et les échecs des Sultans et des Nomarques, de préserver les reliques de la mort et d’annoncer une guerre sainte (souvent en l’honneur d’un dieu spécifique).
Il appartient aux Divins-Adorateurs, et aux autres adorateurs, de définir qui est en droit de continuer le voyage dans la non-vie. Considérant la place que la non-vie a dans la société de Nékhéara, on comprend rapidement l’importance que peuvent avoir les Divins-Adorateurs dans le paysage politique et social.

Tous les Divins-Adorateurs sont des non-morts de grande puissance. Leur ancienneté et surtout leur expérience font d’eux des êtres dangereux et énigmatiques. Toutefois, leur nature les pousse souvent au repli et ils sortent finalement assez peu des villes dans lesquelles se trouve leur Temple.

Le Vizir du Delta

Le Vizir du Delta est le plus haut administratif de la cour du Sultan. Nommé à vie pour conseiller et soutenir un Sultan, le vizir du Delta est un titre honorifique important, s’accompagnant de pouvoirs considérables sur l’ensemble du royaume. Il est très fréquent que le Vizir du Delta soit un proche du Sultan (famille ou ami).

Tous les officiels du royaume doivent rendre rapport au Vizir du Delta. Ce dernier compile les informations et les apporte au Sultan pour décisions. Sa fonction l’amène aussi à superviser la justice et l’édification des monuments royaux au sein du Delta.

Mais c’est tout particulièrement à Wanaset que le vizir du delta est influent. C’est à ce dernier que revient l’administration de la province royale lorsque le Sultan est occupé ou ne souhaite pas s’occuper des affaires de l’état.

Le Vizir du Delta actuel se nomme Tekem, dit « Le Serpent ». Il tiendrait son sobriquet de son amour inconditionnel de ces reptiles, et d’une maîtrise étonnante de leurs venins qu’il consommerait régulièrement. Il est de notoriété publique qu’il est un mage compétent, qui a d’ailleurs plus d’années de vie que son physique ne le laisserait penser.

Les Nomarques

Les Normarques sont les gouverneurs des Nomes, les territoires extérieurs au Delta de Waneset. Il s’agit en quelques sortes de vice-rois nommés par un Sultan pour administrer un territoire en son nom, et de pouvoir en retirer les bénéfices utiles à l’exercice de leur fonction et statut.

On compte aujourd’hui 21 nomes différents, bien que ce nombre ne soit aucunement fixé par une tradition religieuse ou civile. Il arrive que des nomes soient subdivisés, regroupés, ou que de nouvelles terres se voient accorder le statut de nome de Nékhéara.

Les nomarques agissent comme de véritables souverains sur leur territoire. Ils se font ériger des palais à leur nom, ainsi que des monuments funéraires conséquents. Certains normarques ont eu le privilège de poursuivre leur mission dans la mort et sont de ce fait en « service » depuis plusieurs générations (et dynasties royales). Si le pouvoir politique est entre les mains du Sultan, c’est évidemment dans celles des Nomarques que se trouve la force vive de la nation : la population, les territoires et leurs ressources, des armées conséquentes, …

Il arrive que certains normarques ne reconnaissent pas l’autorité d’un Sultan, ce qui mène bien souvent à des guerres internes. La dernière guerre de ce type a vu vaincre la dynastie Cordounide, actuellement dirigeante du Sultanat.

Les administrations

Le Sultanat, comme de nombreuses nations de Brana, compte une important réseau d’administrations en tout genre. Celles-ci sont influentes à l’échelle de la nation, et rendent des comptes au Vizir du Delta de Wanaset.

Les Archives Royales

Les Archives Royales s’occupent de l’histoire de la nation, et rendent compte des faits d’armes des personnalités remarquables. Les décisions, les inventaires, les procédures judiciaires, … sont toujours centralisées auprès des Archives Royales. Cette Administration est dirigée par un Imyer (Directeur) et compte des Scribes.

Le Double-Grenier

Le Double Grenier est l’administration régissant l’agriculture et l’élevage au sein du Sultanat. Elle s’occupe à la fois des récoltes et de leur stockage. Elle est dirigée par un Imyer et emploie des Trésoriers.

Le Double-Trésor

Le Double-Trésor s’occupe de la perception de l’impôt du Sultan à travers les Nomes, mais aussi du recensement de la population. Ces deux aspects étant vus comme essentiels pour le développement de la nation. Elle est dirigée par un Imyer et emploie des Trésoriers.

Les Monuments Royaux

L’administration des monuments Royaux centralise les projets de palais, temples et monuments funéraires à travers la nation et y apporte une contribution importante. Les monuments étant importants pour la population du Sultanat, cette administration possède un très grand prestige. Elle est dirigée par un Imyer (titre : Directeur de tous les Travaux) et emploie des Surveillants et des Architectes.

La Maison des Scellés

La Maison des Scellés occupe un rôle important au sultanat : celui de gérer tout ce qui doit être préservé. Elle s’occupe ainsi d’assurer la sécurité des monuments funéraires (et des objets laissés aux morts), de préserver de nombreuses reliques, d’entreposer des parchemins et livres de magie, de préserver certains Vases Canopes de notables relevés dans la non-vie. Elle est dirigée par un Imyer et emploie des Gardiens.


Dernière édition par Hadrios le Mar 2 Oct - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrios



Messages : 76
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Re: Guide général de Nékhéara   Mar 2 Oct - 22:58

LA NATION

Historique

Le Sultanat est probablement la civilisation la plus ancienne du monde connu. Elle tiendrait son origine de l’effondrement du Khasarat Ajani, qui se situait sur l’ouest du continent de Brana.

Nékhéara était la citée de laquelle a débuté la révolte des humains contre les Khas de race Ajani. Aidés par leurs divinités humaines, ils sont parvenus à renverser y renverser le Kha, et à lancer une grande révolte d’esclaves à l’échelle de la nation. La plupart des villes du Khasarat ont été détruites durant cette période. Certains disent d’ailleurs que les Terres de Feu tiennent leur nom de l’incendie des nombreuses villes Ajanis qui serait propagé à toute la région.

Nékhéara a prospéré pendant des siècles, sous l’égide d’un Pharaon vu comme l’enfant des Dieux, lesquels étaient traités avec une dévotion infinie. Jusqu’au jour où un individu a renversé le cours de la situation, en éliminant la plupart des Dieux et en prenant le contrôle de Nékhéara. Ce moment de l’histoire de Nékhéara a vu de nombreuses adaptations, mais la plus reconnue est celle liée au mythe du Honni. Suite à cet évènement, la ville de Nékhéara a été abandonnée, et une exode a été initiée par un Sultan nommé par les chefs de clans.

La Grande Exode a étendu les frontières de la nation, et c’est à ce moment que les Dieux ont décidé de s’installer durablement à Wanaset. Les années qui ont suivi ont vu l’extension du nouveau Sultanat, et la fondation de plusieurs grandes villes bénies par les Dieux.
Les Archives Royales s’enorgueillissent de posséder des traités vieux de 3000 ans, indiquant au passage que Nékhéara aurait entre 3000 et 3500 ans.

Relations étrangères  

Califat Hadursha : Le Califat considère généralement le Sultanat comme une nation déclinante auquel il faut prendre soin. Le commerce entre ces nations n’est pas très fréquent, compte tenu des difficultés pour l’acheminement des denrées. Le Sultanat paie un impôt au Califat, et évite bien souvent de se mêler de ses affaires.

Sérénissime : Le Sultanat voit d’un mauvais œil la Sérénissime, et contrôle très attentivement tous les marchands qui pourraient parvenir jusqu’à ses frontières. Les relations se cantonnent donc souvent à du commerce, dans des villes comme Teremun.

Directoire de Falaën : Le Sultan, et surtout les Divins-Adorateurs, ont depuis longtemps ordonné que tous les représentants du Directoire soient capturés et leur soit remis en échange de grandes récompenses dans la vie et dans la mort… Cela a tendance à contrarier les directeurs, mais surtout à aiguiser un peu plus encore leur curiosité.

Satrapies-Unies de Ruman : Les relations se cantonnent à du commerce, souvent discret. Le fait que les Satrapes refusent de payer l’impôt au Calife inquiète le Sultanat, qui ne souhaite pas s’attirer de problèmes.

Négusat Trégénide : Les relations se cantonnent à du commerce. La capacité du Négusat à gérer ses terres a été remarqué par le Sultan et les nomarques, qui apprécient d’engager des bureaucrates de ces contrées.

Makoko de Wbé : Les barbares du Sud sont gérés avec férocité par les armées du Sultanat. Vus comme des pilleurs de tombes, ils n’ont droit qu’à un seul traitement : la Mort, et le refus de se voir destiné à une quelconque résurrection.

Empire de Ravenne : Les marchands de Ravenne apprécient l’exotisme du Sultanat. Les villes de Teremun et Het-Heru sont les seuls endroits où ils sont autorisés à se rendre, et les autorités les surveillent avec attention.

Géographie  

1. Wanaset, Delta principal
2. Bahariya
3. Khetef
4. Masika
5. Teremun
6. Sebekem
7. Het-Heru
8. Assiout
9. Sarahotep
10. Amem
11. Senbetef
12. Khnum
13. Merthapi
14. Tef-Amen
15. Sebtet
16. Nathifa
17. Tummites
18. Atarmes
19. Anub-Tali
20. Narmerotep
21. Amarna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadrios



Messages : 76
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Re: Guide général de Nékhéara   Mar 2 Oct - 23:10

LA SOCIETE DE NEKHEARA

La nécromancie

La nécromancie est omniprésente au Sultanat. Elle revêt un intérêt social, économique, religieux et même politique.

La mort n’est pas vue comme un échec, quelque chose de strictement négatif, ou même comme une fin en soi. La vie est une expérience consciente menée par un individu. Dans la mort, il peut être relevé pour continuer à participer à la vie de la communauté de manière inconsciente (en tant que mort vivant de base), ou consciente (comme mort vivant supérieur). C’est un voyage supplémentaire, qui complète la vie, et vient y donner une suite utile en permettant de continuer à protéger les siens.

Au niveau de la hiérarchie des morts vivants, on retrouve dans l’ordre du moins prestigieux au plus prestigieux : Zombie, Squelette, Champion Squelette, Héro-Squelette, Seigneur-Squelette, Momie, Momie Royale.

Les morts vivants contribuent à la société à de nombreux niveaux. S’ils sont régulièrement employés dans les armées régulières, pour former la base des armées du sultanat, ils sont également réquisitionnés pour des travaux manuels en tout genre. Ils jouent ainsi un rôle économique important, dans l’agriculture, la manutention d’objets divers et les services domestiques.

Ils jouent un rôle religieux important dans la mesure où la mort est un cheminement sacré qu’on put suivre les Dieux de Nékhéara. Les Divins-Adorateurs en sont les parfaits exemples, puisqu’ils ont été élevés au plus haut sommet de la hiérarchie des morts-vivants. Il y a un respect important de ses ancêtres en Nékhéara, et cette dévotion est canalisée vers les corps animés qui les représente.

La nécromancie, plus généralement, est un pouvoir indispensable à la politique nationale de Nékhéara. Comme développé, les morts vivants ont un rôle important, et ceux qui peuvent les manipuler sont donc essentiels à la société. Il existe de nombreux pouvoirs de nécromancie en Nékhéara, qui a élevé cette magie au rang d’art. Certains évoquent également que la plupart des corps sont relevés par le biais de reliques des dieux de la morts, lesquelles sont protégées par les gardiens de la Maison des Scellés.

Le commerce

En Nékhéara, le commerce intérieur le plus prospère est celui des vivres. Les nomes se spécialisent souvent dans certains mets, ce qui génère de la demande chez leurs voisins. A l’extérieur, on vise généralement la vente d’objets manufacturés de qualité.

Tous les objets d’arts sont d’une qualité remarquable en Nékhéara. Les artisans emploient des techniques depuis longtemps éprouvées, tant pour l’orfèvrerie, la menuiserie que la poterie. On trouve également des travailleurs de la pierre de grand talent, que certains nomarques s’échangent à prix d’or.

Les esclaves ont également une valeur importante en Nékhéara. Si les grands travaux nécessitent leur lot d’ouvriers expérimentés, les manœuvres sont bien souvent sélectionnés parmi les esclaves. Et il faut en mobiliser un certain nombre pour les projets royaux…
Enfin, les objets non manufacturés peuvent également avoir une certaine valeur en interne et à l’exportation. Suivant leur qualité, on peut trouver des grands artisans désireux de les raffiner pour le compte de leur seigneur.

Le commerce n’est pas la première richesse de Nékhéara, qui ferme volontiers ses frontières lorsqu’elle ne souhaite pas être dérangée par ses voisins intrusifs. On trouve par ailleurs peu de motivés pour parcourir le monde.

La vie en Nékhéara

Les habitants de Nékhéara ont des conditions de vie variant grandement d’une région à l’autre. Sans faire le détail de celles-ci, il est très clair que les plus prospères se situent dans le delta de Wanaset, où coule le Nef.

On retrouve plusieurs classes sociales : les esclaves, les paysans, les artisans, les prêtres, les scribes, les protégés, les rois, les réincarnés.
Certains comptent comme classe sociale les pilleurs de tombes. Ces derniers sont systématiquement éliminés avec une violence inouïe, et livrés à l’oubli (la pire sanction possible).

La vie est principalement agraire en Nékhéara, et c’est au rythme des récoltes que bat le cœur de la nation. Comme la plupart de la population applique un régime de vie végétarien, les productions agricoles revêtent une importance certaine tant pour les gouverneurs que pour le peuple. On prie souvent les dieux d’accorder de bonnes récoltes.
En matière d’alimentation, le blé est l’aliment phare. Il sert principalement à la confection du pain. On consomme également beaucoup d’oignons, d’ail, de pois, ...
Certains aliments ont des connotations sacrées. C’est par exemple le cas des fèves, qui sont les aliments des morts (que les prêtres des réincarnés consomment exclusivement).

La foi

Les Dieux auraient aidé les hommes à se libérer du Khasarat Ajani. Ils ont mis l’empire à feu et à sang et ont pris place dans la ville de Nékhéara, où a commencé leur insurrection. Plusieurs siècles ont passé, et ont vu le Royaume se développer sous la direction du Pharaon, vu comme l’enfant des Dieux.

Un jour, un pharaon incompétent a laissé se développer à sa cour un magicien de grand talent auquel il a donné toute sa confiance. Celui-ci a vu sa maîtrise de la magie dépasser celle des Dieux, qu’il a voulu remplacer. Il s’est alors fait passé pour le Pharaon, qu’il avait éliminé, et est parvenu à tuer douze des plus puissants Dieux de Nékhéara à l’aide de sa magie et de ses ruses. Au sommet de sa confiance et de son pouvoir, il a alors initié un rituel qui l’a fait entrer dans la non-vie et lui a permis de surpasser les plus puissants des Dieux.

Alors que la situation semblait désespérée, Weretheket a débuté un rituel pour réanimer les douze. Prévoyant cette possibilité, le Honni avait décapité chaque dieu et attaché leurs têtes à son char royal, ce qui empêchait toute réanimation classique par la déesse de la magie.
Wastet et les autres dieux encore en vie se sont alors mis en quête de têtes à même de remplacer celles des Dieux morts. Ils ont ainsi éliminé toute forme de vie aux alentours de Nékhéara, dans cette recherche désespérée, pour finalement trouver des animaux-esprit de grande puissance. Ils ont alors sectionné les têtes de ces animaux pour les placer sur les corps des douze, et aidé Weretheket dans son rituel.

Ereinté par leurs efforts, les dieux vivants sont demeurés incapables de poursuivre le combat contre le Honni. C’est donc aux douze Réincarnés que revenait le devoir de sauver Nékhéara. Ils se sont alors armés et préparés, pour finalement affronter et vaincre le Honni dans un combat qui a maudit à tout jamais la région de Nékhéara, désormais connue comme la première nécropole. Ils ont séparé le corps du Honni, et l’ont éparpillé à travers le monde pour qu’il ne puisse jamais revenir hanter les vivants.

Les 12 Réincarnés
Snefru, Dieu de l’embaumement : Tête de Serpent
Nefer-Heb-ef, Dieu des nécropoles : Tête de Chacal
Hemenotis, Dieu des pyramides : Tête de Singe
Menetawis, Dieu du souffle : Tête de Faucon
Sabatok, Dieu de l’ombre : Tête de Scorpion
Sopdet, Dieu des offrandes : Tête de Taureau
Ameniritis, Déesse de l’âme : Tête d’Oie
Naehmah, Déesse du nom : Tête d’Hippopotame
Bennekheb, Déesse des nécrophages : Tête de Scarabée
Mehet-Weret, Déesse de l’oubli : Tête de Chat
Ranouket, Déesse pour les morts qui n’ont pas reçus le dernier sacrement : Tête de Crocodile
Amaunet, Déesse du sang : Tête de Lionne

Les autres dieux
Weretheket : Déesse de la magie
Wastet : Déesse de la guerre
Neferu : Dieu des deltas
Nub-Hotep : Dieu des crues
Rashaken : Dieu des Rois
L’Honni : Dieu des Nécromants

Il existe encore de nombreux autres dieux, priés plus localement ou non, au sein du Sultanat de Nékhéara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide général de Nékhéara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guide général de Nékhéara
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hub de rôliste :: Parties de Flo :: Pathfinder-
Sauter vers: